Fabriquer votre macérat. (Ex. : Monoï)


Un macérât est une préparation qui consiste à mettre en contact des ingrédients actifs (plantes) avec un liquide durant un certain temps afin de le conserver et d’en développer les principes actifs.

Il existe plusieurs sortes de macérâts :
avec de l'huile, du vin, de l'alcool, du vinaigre ou de l'eau.


On les utilisent pour fabriquer des potions, des baumes, des onguents... En soins de phytothérapie, en cuisine, en cosmétique...


Fabrication d'un macérât huileux :
Les huiles (seule ou en mélange) sont choisies en fonction de leurs propriétés et du futur usage du macérât. Elles seront de préférence biologiques et de première pression à froid.
Les plantes (toute ou en partie) sont également choisies selon leurs propriétés. Vous pouvez les mélanger. Assurez-vous toujours qu'elles ne sont pas toxiques.

Deux façons de procéder : 
Macération à froid, ne chauffe pas les végétaux et conserve mieux les agents actifs des plantes mais demande du temps, de l'expérience car elle est fragile.
Macération à chaud : se fait dans un four à 40° pendant 8h ou avec une yaourtière. Laisser ensuite refroidir au moins 8h.

Fabrication :
Mettez les plantes (entières ou en partie) dans un bocal, sans tasser. 

Complétez avec de l'huile, jusqu'à couvrir les plantes. 

Laisser macérer de quelques heures (à chaud) à quelques semaines (à froid).

Filtrer et garder dans un contenant en verre et au frais.


Quelques macérâts huileux :
En cuisine : votre huile pour les pizzas est un macérat huileux ! 
Vous pouvez également mettre dans vos huiles de consommation courante des grains d'ail (avec la peau), du romarin, un peu de thym, un ou deux clous de girofle, des graines de fenouil, coriandre, cardamome... Les mélanges sont illimités et tellement savoureux !

En cosmétique :
Le Monoï : huile de coco + pétales de fleur de Tiaré (quelquefois du Frangipanier) à macérer pendant un mois.
Le top : renouveler avec des pétales frais tous les jours.
Une variante occidentale : huile de coco avec des pétales de roses anciennes.

Autres macérâts :
Même principe d'infusion que pour le macérât huileux.
Avec le vinaigre de cidre 500ml + 40g de plantes (lavande, sauge, thym, romarin, verveine consoude...).
Excellent pour se nettoyer la peau (attention aux yeux).

N'hésitez-pas à innover en tenant compte, bien sûr, des propriétés des plantes.



LéaNanas ©

Commentaires

  1. Super article très bien expliqué, je vais faire mon propre macérat à l'huile de coco :)
    Bises
    Jeanne - http://www.jeannefashnbeauty.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour votre visite et votre commentaire !!!!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Encas rapide aux couleurs automnales

Le lait d'or, un remède pour l'hiver.